dimanche 15 avril 2018

lundi 9 avril 2018

Basse Ariège : Eau Secours !

la nappe phréatique de la vallée d'Ariège est en danger !

Une mobilisation est en cours pour refuser de se laisser constituer dans la nappe phréatique de la Vallée de l'Ariège la plus vaste décharge en eau du territoire national, jusqu'à 50 millions de tonnes !

De quoi parle-t-on ?

En mars 2018, le Conseil d’Etat vient d’annuler l’arrêt de la cour administrative d’appel de Bordeaux qui, en Décembre 2016, avait rejeté le recours intenté contre l’autorisation préfectorale accordée en juin 2009 à Denjean Granulats. Le litige opposant l’entreprise Denjean Granulats à des associations de protection de l’environnement et à des riverains est donc (enfin !) relancé.
C'est le moment de se mobiliser encore plus !

1 - Je vous invite à signer et partager la pétition

2 - L'Association "Protection de la vallée de l'Ariège et de sa nappe phréatique" tient son AG ce 13 avril à Saverdun.
Vous pouvez y adhérer ou bien apporter votre soutien.

vendredi 6 avril 2018

Ils l'ont fait pour nous , faisons le pour eux !





Bonjour,

En s’introduisant dans deux centrales nucléaires en six semaines, à l’automne 2017, des militants et militantes de Greenpeace ont pris des risques pour lancer l’alerte sur un problème de sécurité qui nous concerne toutes et tous.

Alors qu’une députée LREM, Perrine Goulet, suggérait récemment de « tirer » sans se poser de questions en cas d’intrusion dans une centrale nucléaire, il est plus important que jamais de soutenir les lanceurs d’alerte et de dénoncer, comme ils l’ont fait, le risque nucléaire.

Suggérer de tirer sur des militants non violents ne résoudra en rien le manque de sécurité dans les centrales nucléaires d’EDF.

Vous pouvez rejoindre nos militants et les plus de 90 000 personnes qui ont elles aussi demandé à EDF de sortir du risque nucléaire, en signant notre pétition
ans se poser de questions en cas d’intrusion dans une centrale nucléaire, il est plus important que jamais de soutenir les lanceurs d’alerte et de dénoncer, comme ils l’ont fait, le risque nucléaire.

Suggérer de tirer sur des militants non violents ne résoudra en rien le manque de sécurité dans les centrales nucléaires d’EDF.

Vous pouvez rejoindre nos militants et les plus de 90 000 personnes qui ont elles aussi demandé à EDF de sortir du risque nucléaire, en signant notre pétition
Je signe la pétition
Rappelons-le : si les militants de Greenpeace se sont introduits dans des centrales nucléaires, c’est pour dénoncer les failles de sécurité de ces installations, et tout particulièrement des piscines d’entreposage de combustible usé qui sont très mal protégées face au risque d’attaques extérieures.

En plus de signer notre pétition, vous pouvez également afficher sur les réseaux sociaux votre soutien aux activistes de Greenpeace poursuivis pour l’intrusion dans la centrale de Cruas, dont le procès aura lieu à Privas le 17 mai, et à celles et ceux condamné-es à Thionville (décision dont ils et elles ont fait appel).

Merci de votre soutien et de votre engagement. 
Laurent, pour l’équipe Energie de Greenpeace
A lire également :

https://reporterre.net/Les-lanceurs-d-alerte-de-Greenpeace-severement-condamnes-par-la-justice



jeudi 29 mars 2018

Poubelles d'ici et d'ailleurs unissons nous !

Vous n'habitez pas à proximité du Bois Lejuc ou de la Maison de la Résistance mais souhaitez malgré tout manifester votre soutien aux opposants au projet CIGEO...

Voici un moyen simple pour agir localement et diffuser l'information.
 Mode d'emploi

  1. Imprimer l'image figurant sur ce lien
  2. Découper l'image
  3. Apposer un film plastique autocollant sur l'image ( afin d'assurer son étanchéité )
  4. Coller l'image sur votre poubelle de tri 
  5. Photographiez votre poubelle ainsi customisée et faite la parvenir par mail à l'adresse suivante :  auteriveentransition@gmail.com
  6. Diffuser le lien de cet article à vos contacts.

Illustration