jeudi 2 février 2017

Il n'y a pas d'étrangers sur cette terre...

Nailloux, le 27 janvier 2017

Soutien aux demandeurs d’asile

Nous, citoyens de Nailloux et des terres alentour, sommes très fiers
que la Préfecture de Haute-Garonne ait choisi Nailloux comme lieu
d’implantation d’un Centre d’Accueil pour Demandeur d’Asile (CADA).
Suite à la réunion du 13 décembre sous la halle de la commune, nous
tenons ici à faire entendre des voix qui ne se sont pas assez exprimées ce
soir-là, des voix portant ce projet, des voix tenues par une volonté
d’accueil et de partage.
Nous sommes fiers que cette commune puisse être le lieu de
protection et de paix que des hommes, des femmes et des enfants auront
cherché à gagner au péril de leur vie. Nous assurons que les signataires de
ce texte de soutien auront à cœur de contribuer par tous les moyens
humains à un accueil digne de ces populations en danger.
Au fronton de l’Hôtel de Région, on peut lire ces mots de Jean
Jaurès : « Il n’y a qu’une seule race, l’Humanité ». Ces mots sont forts et
nous rassemblent, unis contre les peurs.


Cet appel , nous l'avons reçu de nos voisins de Nailloux .
 Sa version papier est consultable à la Librairie Détours où vous pourrez y déposer votre signature.

 Cette réunion du 13 décembre était teintée d'inquiétude voir  plus si affinités...

Cibles de tous les préjugés, les réfugiés sont aussi victimes de rumeurs aussi infondées qu'injustes.

Le 25 Février prochain à Auterive , le cinéma l'Oustal en partenariat avec Amnesty International et La Cimade vous invite  à évoquer le sort de tous ceux qui comme Thierno Diallo ont fui leur pays .

 



mardi 24 janvier 2017

Victoire contre l’évasion fiscale !


Relaxe totale pour les Faucheurs de Chaises :
victoire contre l’évasion fiscale  !


Dax, le lundi 23 janvier 2017 - A 13h30 aujourd’hui, le tribunal de Dax a confirmé la relaxe totale pour Jon Palais, premier Faucheur de chaises à être passé en jugement. Cette décision, qui légitime les actions de réquisition de chaises menées par des milliers de personnes depuis 2015, est une victoire symbolique dans la lutte contre l’évasion fiscale et pour la transition sociale et écologique.


En prononçant la relaxe pour la totalité des chefs de poursuite à l’encontre de Jon Palais, le tribunal de Dax reconnaît le caractère symbolique des actions de réquisition de chaises permettant de dénoncer tant l’impunité fiscale que le manque de financement de la transition sociale et écologique. Il légitime toutes les actions menées par les milliers de personnes qui ont participé depuis 2015 au mouvement des Faucheurs de chaises.

Cette décision du tribunal confirme les réquisitions faites lors du procès le 9 janvier [1] par les deux avocates de Jon Palais, Eva Joly et Caroline Joly, mais aussi par le Procureur de la République qui avait lui-même dénoncé l’évasion fiscale pendant l’audience et avait préféré qualifier les réquisitions de chaises “d’emport” et non de vol. Jon Palais était le premier Faucheur de chaises à passer en jugement suite à une action de réquisition menée le 19 octobre 2015. Il risquait 5 ans de prison et 75 000 euros d’amende pour “vol en réunion”.

Il s’agit d’un véritable désaveu pour la BNP Paribas, à l’origine de la plainte. La banque s’était retrouvée mise sur le banc des accusés le 9 janvier lors de la plaidoirie d’Eva Joly qui avait rappelé son implication dans l’évasion fiscale et sa présence dans les paradis fiscaux. Ce ne sont en effet pas les lanceurs d’alerte et les Faucheurs de chaises qu’il faut poursuivre, mais ceux qui pratiquent et organisent l’évasion fiscale, et cette décision doit servir de leçon à la BNP Paribas pour qu’elle cesse de poursuivre les militants. 


La BNP Paribas est en effet à l’origine du second procès d’un Faucheur de chaises, celui de Florent Compain, président des Amis de la Terre France, qui se tiendra à Bar-le-Duc le 11 avril. Le collectif des Faucheurs de Chaises appelle à la poursuite de la mobilisation à cette occasion ainsi que lors de la semaine d’action mondiale contre l’évasion fiscale qui débutera le 3 avril 2017, date anniversaire de la publication des Panama Papers. Il demande à ce que soient mises en oeuvre ses revendications concernant l’évasion fiscale et le financement de la transition écologique et sociale [2].

On lâche rien!

 

mercredi 18 janvier 2017

Quel candidat pour l'accident ?

A l'heure où la campagne électorale mobilise les énergies , il est une question qui n'est à notre connaissance posée à aucun des candidats :

" Etes vous candidat à l'accident nucléaire ?"

Afin que leur réponse soit argumentée , nous suggérons un temps de réflexion et la lecture préalable de ce remarquable ouvrage




et si toutefois ils étaient tentés de botter en touche avec les arguments court-termistes qui semblent s'imposer depuis des décennies à leur mandature en arguant qu'au cœur de l'hiver , le nucléaire est le choix incontournable , la lecture de cet article de Reporterre dont sont extraits ces mots de Marc Jedliczka , porte-parole de l’association d’experts en énergie Negawatt.   : « On paye aujourd’hui des décisions irrationnelles », peut s'avérer utile...